mercredi, 03 juillet 2019 10:57

Nos actions provoquent inquiétudes et double discours de l’état !

Écrit par

Le sénateur LERM, Monsieur Frédéric Marchand est intervenu au Sénat avec une lecture clairement inspirée de notre appel du 20juin et de notre pétition.

Le sénateur est directement lié à Madame Joëlle Bouttefeux, adjointe à la mairie d’Anor et suppléante de Christophe Di-Pompéo (député LERM de la 3ème circonscription nord). Malgré cela, ces élus locaux n’ont pas daigné nous consulter avant cette intervention, ce que nous déplorons.

Si vous écoutez attentivement la question de Monsieur le Sénateur Marchand, vous entendrez en réalité, mot pour mot, le texte de la pétition. Le côté positif c’est que notre action remonte au plus haut sommet de l’état, mais cela nous le savions déjà et son intervention ne fait que le confirmer.

Ne soyons pas dupes : le ministre de l’agriculture Monsieur Didier Guillaume semble dans sa réponse se préoccuper de la situation de l’Avesnois, mais dans le même temps donne des consignes à Monsieur Alexander Grimault, notre sous-préfet d'Avesnes-sur-Helpe, pour demander aux maires de retirer les arrêtés « pesticides » en menaçant si besoin de saisir le tribunal administratif.

Il s’agit bien là d’une tentative pour désamorcer le mouvement, en proférant des paroles totalement contraires aux actes sur le terrain. De la communication pure et simple qui est contredite par les attaques récentes contre les maires à qui l’état ne désire surtout pas donner les moyens de protéger leur population !

D’ailleurs Monsieur le ministre dans un lapsus révélateur parle d’empoisonnement avant de se reprendre maladroitement !

 

Lu 258 fois