mardi, 16 juillet 2019 12:28

L'association invitée par le sous-préfet Grimaud: Venez quand vous voulez !

Écrit par

C’est au détour d’une balade sur le marché nocturne d’Eppes-Sauvage que nous avons rencontré Monsieur grimaud, le sous-préfet d’Avesnes. Après un discours étonnamment porté sur le bocage et reprenant mot pour mot l’article de la Voix du Nord (lien) publié la semaine dernière, le sous-préfet à porter son attention sur l’un des membres de l’association. Il a montré une proximité très étonnante donnant sa carte de visite et son numéro supposé personnel. Il a parlé de nos articles « que l’on lui a rapportés » et de son intérêt pour nos actions. Alors qu’il aurait pu nous contacter par un moyen bien plus officiel, c’est au cours de cette rencontre qu’il a eu la gentillesse de nous dire que nous étions les bienvenus quand nous le désirons.

Quand nous désirons ? Ça tombe bien on vient le 20 juillet à la sous-préfecture.

Voici le courrier que nous envoyons ce jour même à monsieur le sous-préfet :

« Monsieur le sous-préfet, suite à notre rencontre au marché nocturne d'Eppe-Sauvage, ce vendredi 12 juillet 2019, nous vous remercions de votre invitation que nous acceptons avec grand plaisir.

Vous nous avez fait part de votre disponibilité à nous recevoir, nous vous proposons pour vous rencontrer la date 20 juillet 2019 à 11h, jour où la majorité de nos membres sont disponibles.

Nous sommes persuadés de votre détermination à protéger le territoire de la Sambre /Avesnois.

Nous serions heureux de vous exposer nos arguments en faveur de la protection du bocage, des prairies permanentes, le contrôle et la limitation de l’utilisation des pesticides et intrants chimiques.   

Vous partagez avec nous L’intérêt écologique à protéger notre région son bocage, son Parc Naturel régional et ses zones protégées. Ainsi que le soutien à l’agriculture locale dans la première région bio des hauts de France qui représente avec le tourisme des atouts économiques indispensables à son développement.

Dans une réponse à Monsieur le Sénateur Frédéric Marchand, Monsieur Didier Guilaume, ministre de l’agriculture, évoque clairement l’agriculture intensive : « cette situation n’est pas tenable et ne va pas dans le sens de la trajectoire que nous voulons prendre dans le cadre de la transition agroécologique… » L’intention est louable mais nous semble en contradiction avec la mise en cause des arrêtés des maires.

En tant que représentant de l’état sur notre territoire, nous vous saurions gré de faire remonter aux ministres de l’agriculture et de la transition écologique et des solidarités et de la santé les faits arguments et doléances que nous vous exposerons lors de notre rencontre.

Veuillez agréer monsieur le sous-préfet l'expression de nos sincères salutations.

L’association Collectif Bocage En Danger – MonBocage.fr »

L'évènement du 20 juillet : https://www.facebook.com/events/1328264484002605/

La déclaration de manifestion validée et signée par le sous-préfet 
67070607 355415995353741 74550165423259648 n
Lu 552 fois